Petite histoire du centre-ville

2116460552_f69d0e220b_b

Le centre-ville de Skopje dans les années 1930.

Le centre-ville de Skopje n’est pas du tout le plus vieil endroit de la ville. Cela peut paraître surprenant. Cependant, bien que courte, l’histoire du quartier est tout de même riche en événements !

Origines

Alors que le Vieux bazar et la forteresse qui le surplombe sont occupés depuis le début du Moyen-Age, le centre-ville actuel n’a vu le jour qu’au XIXe siècle. A cette époque, la population slave et chrétienne de la ville augmentait rapidement, et elle désirait vivre à l’occidentale, et non pas selon la tradition ottomane.

zel_2

L’ancienne gare, détruite par le séisme en 1963.

Ils ont donc délaissé le Vieux bazar et ont rejoint la rive sud du Vardar, plus plane et encore vide de constructions. Ainsi, progressivement, cette rive s’est couverte d’immeubles et de rues rectilignes. L’arrivée du chemin de fer est décisive pour la prospérité de cet endroit de la ville, puisque c’est la rive sud du Vardar qui est choisie pour accueillir la gare de Skopje.

Skopje-bul-makedonija

La rue de Macédoine avant le séisme de 1963.

En 1963, peu avant le tremblement de terre, cet espace ressemblait à n’importe quel centre-ville européen, avec des immeubles du XIXe et du début du XXe siècle cédant progressivement la place à des constructions plus modernes en béton.

Tremblement de terre et reconstruction

kenzo5

Projet de reconstruction de Skopje. Il n’a jamais été entièrement appliqué, faute de ressources financières.

Le séisme de 1963 a fait disparaître un grand nombre d’immeubles, remplacés par des tours et barres en béton. Le centre-ville de Skopje est donc devenu un parfait exemple de l’architecture brutaliste des années 1960, avec de larges artères pour les voitures et des immeubles espacés et séparés  par de petits espaces verts.

Au fil du temps, cet ensemble ultra-moderne a mal vieilli. Entre temps, Skopje est aussi devenue la capitale d’un pays indépendant et il s’avérait que son centre-ville n’était pas digne de cette fonction. Alors que les autres capitales européennes ont toutes un ensemble de monuments glorifiant la nation, Skopje n’avait que des restes d’occupation ottomane et des rues grises et sans vie.

Skopje 2014

скопје-панорама-9

Les quais du Vardar transformés par le projet Skopje 2014.

Afin de remédier à la situation, les autorités ont entamé un gigantesque projet d’urbanisme, Skopje 2014, qui a doté Skopje de nouveaux musées, de monuments culturels, de statues… En 2014, certains éléments du projet ne sont toujours pas terminés, cependant. Le style choisi par les autorités est largement historiciste, avec des réemplois plus ou moins habiles des styles baroque et néoclassique. L’aspect esthétique ainsi que le coût astronomique du projet divisent d’ailleurs beaucoup la population.

Si l’histoire de Skopje vous intéresse, vous pouvez aussi jeter un œil à cette page qui regroupe des images et photos anciennes de la ville, ainsi qu’à l’article Skopje en 10 dates.

Retour à la page d’accueil du centre-ville

Pour en savoir d’avantage sur ce quartier :

Visiter le centre-ville

Adresses dans le centre-ville

Publicités