Skopje en photos anciennes

41_15Depuis la généralisation de l’usage d’internet et des réseaux sociaux, une nouvelle mode est apparue dans les Balkans : la collecte et le partage de photos anciennes de villes de la région. Il faut dire que les guerres et les grands plans d’urbanisme communiste ont beaucoup changé les paysages urbains.

Skopje a connu un séisme très violent en 1963 et il est parfois difficile d’imaginer à quoi elle ressemblait avant la catastrophe. C’est un peu comme chercher dans les rues du Havre ou de Brest à quoi la ville ressemblait avant la Seconde Guerre mondiale. On comprend donc que les Skopiotes soient si désireux de retrouver des photos anciennes pour voir la ville dans laquelle vivaient leurs parents ou leurs grands-parents. Ces photos peuvent également intéresser le simple visiteur qui souhaite mieux comprendre cette ville si complexe. En voici donc quelques unes !

Skopje kale

Vue de Skopje au Moyen-Age. Au premier plan, le Vardar et la ville-basse. Au second, la forteresse contenant la ville-haute. Au fond à droite, on distingue un monastère sur une colline. Il se trouvait à l’emplacement de la mosquée Sultan Murat.

EngravingofSkopje-17thcentury

Skopje et ses nombreux minarets au XVIIe siècle.

15

Une « place » du Vieux bazar au début du XXe siècle. A cette époque, le quartier possède encore un caractère très oriental.

Sultan

Visite du Sultan Mehmed V en 1909.

Bazar

Le Vieux Bazar.

план-на-скопје-крај-на-19-век

Plan de Skopje en 1899. La ville est essentiellement construite au nord du Vardar mais les quartiers modernes au sud apparaissent autour de la gare.

Bazar

Le Vieux bazar.

Autochrome du Vieux-Bazar, vers 1910.

Autochrome du Vieux Bazar, vers 1912.

Autochrome du Vieux Bazar, vers 1910.

Autochrome du Vieux Bazar, vers 1912.

OAFf8R5

Femmes du Vieux Bazar, vers 1912.

klSCSLI

Marché à la sortie de la ville vers 1912.

7EXW6Xx

Tanneur au bord du Vardar, vers 1912.

008_001

Le Vardar au début du XXe siècle. On reconnaît le Pont de Pierre. La mosquée visible a été détruite dans les années 1920. Elle se trouvait sur la Place de Macédoine.

Petar I

La place de Macédoine après l’annexion serbe (1912), elle s’appelait alors place du roi Pierre, en référence à Pierre Ier de Serbie.

2115680397_b76dfa107f_b

Le Vardar dans les années 1930. La Maison des Officiers se trouve à l’emplacement de la mosquée visible sur la photo précédente. L’immeuble de la Banque nationale lui fait face de l’autre côté de la Place de Macédoine.

2l8w5zk

La rue de Macédoine pendant la Seconde Guerre mondiale.

9323_1155171291902_1606296426_30398

Un quai tranquille le long du Vardar.

Bazar

Le Vieux bazar.

t65013_Kale_1

La forteresse et le quartier juif. Ce dernier a entièrement disparu pendant le séisme de 1963, tandis que la forteresse a été très gravement endommagée.

2014.04.02.kale

Autre vue de la forteresse avant le tremblement de terre. Après avoir longtemps servi de caserne, elle avait été transformée en musée archéologique.

Panorama vers le mont Vodno. On voit notamment la tour de l'horloge.

Panorama vers le mont Vodno. On voit notamment la tour de l’horloge.

Photo de classe des années 1930.

Photo de classe des années 1930.

gxja7hk

La Serava, petit affluent du Vardar qui traversait autrefois le nord de la ville. Skopje lui doit en partie son existence car la Serava fut longtemps une source d’eau potable. A l’époque ottomane, elle fut largement utilisée par les tanneurs du Vieux bazar qui contribuèrent à la transformer en véritable cloaque. Pour éviter les odeurs et les maladies, elle fut voûtée en 1897 entre le Bit Pazar et le Vardar. La rivière a finalement été déviée en périphérie de la ville après le séisme de 1963.

Le théâtre national.

Le théâtre national, construit en 1927.

Nouveau lotissement près de la gare.

Nouveau lotissement près de la gare.

erF39uf

Debar Maalo dans les années 1930.

do-sl-3

L’ancienne gare de Skopje, détruite en 1963.

401072_250864048324748_1149832809_n

L’ancienne gare au bout de la rue de Macédoine.

O9rNTdY

Vue du centre depuis la forteresse.

do-sl-7

Manifestation communiste yougoslave dans la rue de Macédoine.

Tito

Discours de Tito en 1953.

Défilé d’enfants en 1954.

bNZhw3T

Défilé de Pionniers.

tZ5sAp4

Marché du Bit Pazar en 1954.

PM0kWCBl

Couple rom dans les années 1950.

23535392za7

Vue aérienne du centre-ville dans les années 1950. Les barres et les tours en béton commencent déjà à remplacer les maisons et les petits immeubles.

Le Vieux bazar dans les années 1950.

Le Vieux bazar dans les années 1950.

staro skopje naslovna 1

La place de Macédoine en 1959. A gauche, la Maison des Officiers, à droite, la Banque nationale.

fca5dbc0

Le Pont de Pierre et la Maison des Officiers peu avant le tremblement de terre de 1963.

foto-sk-zemjotres

La Maison des Officiers après le séisme. Trop endommagée pour être restaurée, elle est rapidement rasée.

ze

La gare en ruines. La partie restée intacte a été conservée pour servir de monument commémoratif.

Gare

La gare.

izlozba-na-zemjotres-vo-skopje-620x330

Dégâts dans le Vieux bazar. De nombreux monuments ottomans ont disparu en 1963, mais certains ont cependant pu être restaurés.

Dégâts en banlieue.

Dégâts en banlieue.

tange 2

L’équipe japonaise chargée de la reconstruction de Skopje pose devant son projet pour le centre-ville.

Танге_002_Скопье

Maquette du projet de reconstruction. Faute de fonds suffisants, beaucoup d’éléments prévus n’ont jamais vu le jour.

11581424656_f7f9466ef2_b

La place de Macédoine dans les années 1970. Le Pont de Pierre est toujours là, mais la Maison des Officiers et la Banque nationale ont laissé place à de grands vides. Ces vides ont finalement accueilli de nouvelles constructions grâce au projet Skopje 2014. La Maison des Officiers a ainsi été reconstruite à l’identique.

Skopje-1950

Skopje dans les années 1970. Le grand espace sur la gauche était occupé par le Théâtre national avant 1963. Il a été reconstruit à l’identique sur ce même endroit vers 2010.

Vardar

Vue vers la forteresse.

10920047593_338ba48e05_b

Vue sur le centre.

CPl2O5HW8AAM1vd

La place de Pélagonie (où se trouve auj. l’arc de triomphe).

23247136760_8d9d9eec39_b

La salle de l’opéra et du ballet nationaux (1979).

58Erq

La cité universitaire Goce Delčev (1969).

tafta

Maisons préfabriquées.

Après 1963, la ville s'est considérablement agrandie et d'immenses quartiers périphériques ont été construits à l'est et à l'ouest du centre, en suivant la vallée du Vardar.

Après 1963, la ville s’est considérablement agrandie et d’immenses quartiers périphériques ont été construits à l’est et à l’ouest du centre, en suivant la vallée du Vardar.

Proclamation de l'indépendance sur la place de Macédoine le 8 septembre 1991.

Proclamation de l’indépendance sur la place de Macédoine le 8 septembre 1991.

Theatre

Travaux de Skopje 2014 avec le théâtre national en reconstruction.

Skopje 2014

Travaux le long du Vardar avec notamment le musée archéologique à gauche.

Oficierski

La Maison des Officiers en reconstruction.

Skopje2014

Le musée archéologique une fois terminé.


Retour à la page Comprendre Skopje

Voir aussi :

Skopje en 10 dates

10 choses à savoir sur Skopje

Publicités