L’aqueduc de Skopje

Skopje_(Скопје,_Shkupi)_-_aqueduct_2L’aqueduc, situé un peu dehors de la ville, en plein champ, est sûrement le site le plus énigmatique de Skopje.

Peu connu des locaux et des touristes, il est relativement isolé, séparé du reste de la ville par une grande caserne militaire. Il est aussi complètement négligé par les autorités locales et il n’existe pas de fléchage ou d’informations sur le site. Néanmoins, il vaut largement le coup d’oeil.

Y ALLER

Rejoindre l’aqueduc peut vite être décourageant, surtout sans plan. Pour voir avec précision où il se trouve sur Google Maps, cliquer ici.

Le site n’est pas très connu des chauffeurs de taxi, mais on peut toujours essayer de leur demander « akvadoukt ». Il faut aussi savoir que l’aqueduc n’est pas directement accessible en voiture, donc il faudra quand-même marcher un peu.

A pied, en partant du centre, il faut marcher sur au moins 4km. On peut toutefois prendre un bus pour se rapprocher du site (par exemple la ligne 20 depuis la gare routière). Ensuite, le meilleur moyen d’arriver est de suivre le cours de la Serava, un petit affluent du Vardar que l’aqueduc franchit.

HISTOIRE

1024px-Skopje_Aqueduct,_Republic_of_Macedonia_FYROM_(8398301296)L’histoire de l’aqueduc est très mal connue. Il aurait été construit à la fin du Moyen-Age par les Ottomans pour approvisionner en eau les bains du Vieux bazar. Malgré sa taille et le prix que sa construction a dû coûter, il n’a pas servi très longtemps puisqu’il était déjà abandonné au XVIe siècle. Malgré cela, il est encore dans un bel état de conservation.

ARCHITECTURE

Akvadukt_(43)L’aqueduc est construit en appareil cloisonné, c’est à dire que ses pierres sont séparées les unes des autres par des briques plates. Ce moyen de construction esthétique mais très coûteux n’était utilisé que sur les monuments importants. On le retrouve ainsi sur des églises byzantines et sur des mosquées et des hammams ottomans, en Macédoine ainsi qu’en Grèce, en Turquie ou en Bulgarie.

L’appareil cloisonné n’est pas apparu avant le Xe siècle en Macédoine. Les théories selon lesquelles l’aqueduc aurait été construit par les Romains ou par l’empereur byzantin Justinien ne tiennent donc pas debout.

Retourner à la page Visiter

Voir aussi :

Scupi

Vieux bazar

Publicités