Les musées de Skopje

Skopje compte une douzaine de musées. Certains sont gratuits, d’autres ont un prix d’entrée modeste, autour de 100 denars, et certains sont plus chers, autour de 300 denars. Les musées ferment généralement tôt, vers 16-17h, voire 13h pour certains le dimanche.

A NE PAS MANQUER : le Musée archéologique de Macédoine, le Musée d’art contemporain et le Musée de Macédoine.

MUSÉE ARCHÉOLOGIQUE DE MACÉDOINE

Arheo_Museum_of_Macedonia_(13)Le Musée archéologique de Macédoine, ouvert fin 2014, est un des meilleurs musées de la ville. Il retrace l’histoire du pays de la Préhistoire à l’époque ottomane en passant par l’Antiquité et le Moyen-Age. Certaines pièces exposées valent vraiment le détour, notamment les collections antiques. On peut ainsi admirer un autel paléochrétien en pierre, une collection de statuettes de divinités romaines, un grand nombre de pièces de monnaie disposées en ordre chronologique… Le tout accompagné de reconstitutions : charriot mortuaire romain, figure en cire d’Alexandre le Grand…

Les collections préhistoriques et médiévales ne sont pas en reste, avec aussi de très belles pièces : poteries, objets liturgiques, mosaïques…

археолошка-изложба-12La curieuse collection anthropologique regroupe des crânes d’époques diverses, accompagnés de reconstructions des visages des personnes auxquels ils appartenaient.

Le Musée archéologique se trouve dans le grand bâtiment à colonnes au bord du Vardar, immanquable lorsque l’on est sur la place de Macédoine. Ce musée est nettement plus cher que les autres : l’entrée coûte 300 denars pour les visiteurs étrangers plein tarif et 150 denars pour les étudiants et retraités étrangers. Le musée est fermé le lundi. Les informations sont écrites en macédonien, anglais et parfois en albanais.

 MUSÉE D’ART CONTEMPORAIN

Museum of Contemporary Art SkopjeLe Musée d’art contemporain a été ouvert grâce à des donations de pays étrangers après le séisme de 1963. Il s’agissait alors de redonner à Skopje un stock d’œuvres d’art afin de compenser les pertes occasionnées par la catastrophe. Le résultat est admirable : Skopje peut se targuer d’avoir une des meilleures collections d’art contemporain de cette région d’Europe.

Le musée est situé derrière la forteresse, près du Vieux bazar. Il occupe un vaste bâtiment blanc en béton rénové récemment. L’édifice en lui-même est remarquable et ses grandes baies vitrées offrent de beaux panoramas sur la ville et les montagnes des alentours.

Étant donné que les collections ont surtout été constituées dans les années 1960, et que les œuvres ont été données par les artistes eux-mêmes, les courants de cette décennie sont largement sur-représentés par rapport à d’autres époques. Plusieurs grands artistes sont présents : Christo, Alberto Burri, Robert Adams… La pièce maîtresse du musée est probablement le tableau Tête de femme par Picasso. Il est habituellement gardé dans les réserves mais peut être vu sur demande. Le musée possède aussi de nombreuses œuvres d’artistes macédoniens et ex-yougoslaves, et il organise souvent des expositions temporaires.

Entrée gratuite, sauf pour les expositions temporaires. Musée ouvert tous les jours sauf le lundi.

MUSÉE DE MACÉDOINE

Museum_of_Macedonia_106Le Musée de Macédoine est situé dans le Vieux bazar. Son architecture des années 1970 détonne d’ailleurs un peu dans son environnement ancien. L’entrée n’est pas évidente à trouver mais le musée vaut le détour pour sa collection d’icônes et ses salles consacrées à l’ethnologie (costumes, tapis, reconstitutions d’intérieurs, maquettes…). Il offre ainsi un très beau panorama de la culture et de l’histoire de Macédoine. Le musée n’est pas dans un très bon état général, mais il est peu à peu amélioré. Le nombre d’informations en anglais augmente progressivement.

Visiter le Musée de Macédoine permet aussi d’entrer dans le caravansérail Kursumli An, qui est le plus grand de la ville. Une collection lapidaire y est exposée. Attention cependant, le caravansérail n’est ouvert que les jours de la semaine.

L’entrée coûte 100 denars. Fermé le lundi.

GALERIE NATIONALE

La Galerie nationale est installée dans le hammam Daut Pasha, situé à l’entrée du Vieux bazar. L’endroit vaut d’être visité ne serait-ce que pour admirer l’architecture intérieure de cet édifice du XVe siècle. La Galerie organise régulièrement des expositions temporaires d’artistes contemporains des Balkans. Elles sont globalement de bonne qualité. On peut aussi y voir quelques icônes et tableaux plus anciens, les plus vieux datant du Moyen-Age.

La Galerie nationale gère également le hammam Cifte où elle organise aussi des expositions temporaires.

Entrée à 100 denars, ouvert du mardi au vendredi.

MUSÉE DE LA VILLE DE SKOPJE

Antigua_estación_de_ferrocarril,_Skopie,_Macedonia,_2014-04-17,_DD_13Le musée de la ville est installé dans ce qui reste de l’ancienne gare. Ce grand édifice des années 30 a été détruit aux deux tiers par le séisme de 1963 et il a été conservé en souvenir de la catastrophe. Les aiguilles de l’horloge de la façade indiquent encore l’heure du séisme. Le musée en lui-même ne paie pas de mine, il a grand besoin d’une bonne rénovation.

Le musée retrace l’histoire de la ville à travers les âges, de la Préhistoire à aujourd’hui. Le musée contient de nombreuses trouvailles archéologiques et une collection lapidaire se trouve dans les jardins à l’entrée. Le tremblement de terre de 1963 est longuement abordé à travers des photos et des témoignages d’époque. Le musée propose régulièrement des expositions temporaires, principalement consacrées à des artistes contemporains locaux.

L’entrée est gratuite.

MAISON-MÉMORIAL MÈRE TERESA

1024px-Skopje_X114La maison-mémorial Mère Térésa a été construite dans les années 2000 à l’emplacement de l’église dans laquelle la Sainte a été baptisée. Le style architectural de l’édifice est assez audacieux. A l’intérieur, peu de choses à voir à part quelques objets ayant appartenu à Mère Térésa dans une reconstitution d’intérieur macédonien du début du XXe siècle.

Entrée gratuite.

MUSÉE DE L’INSURRECTION MACÉDONIENNE

Muzej_na_VMRO_(2)Le Musée de l’Insurrection macédonienne se trouve en face du musée archéologique, le long du Vardar. Il retrace l’histoire récente du pays, c’est-à-dire depuis la lutte contre la domination ottomane au XIXe siècle. Le musée présente cette histoire violente et complexe à travers des reconstitutions avec des statues de cire et des tableaux. L’ensemble est assez curieux, parfois sordide, et l’angle de vue historique est extrêmement partial et nationaliste. Possibilité de visite guidée en anglais.

Ce musée tout neuf est lui aussi plus cher que la moyenne : 300 denars l’entrée. Ouvert tous les jours.

MÉMORIAL DE L’HOLOCAUSTE

1024px-Skopje_X16Le Mémorial de l’Holocauste se trouve derrière le musée de l’Insurrection. Il a été ouvert récemment et se dresse à l’emplacement de l’ancien quartier juif. Le mémorial, qui peut apparaître disproportionné par rapport à la taille du pays et de sa communauté juive, a été financé en vendant les biens de familles disparues pendant l’Holocauste et dénationalisés en 2000. A l’intérieur, peu de choses à voir, si ce n’est quelques panneaux et photos.

Les inscriptions sont en macédonien et en anglais. Entrée gratuite. Ouvert du lundi au vendredi.

MUSÉE DU VIEUX BAZAR

Le Musée du Vieux bazar est une antenne du Musée de la Ville de Skopje. Il se trouve dans le caravansérail Suli An. Rénové récemment, il présente l’histoire du quartier et de ses métiers à travers des objets anciens, des photos, des plans…

Entrée gratuite, ouvert du mardi au vendredi seulement.

MUSÉE D’HISTOIRE NATURELLE

Le musée d’histoire naturelle se trouve à l’entrée du zoo, le long du boulevard Ilinden. Ce n’est pas un musée exceptionnel en soit, mais il donne un bon aperçu des richesses naturelles du pays, à travers ses collections minéralogiques et paléontologiques et ses animaux empaillés.

Entrée : 40 denars. Fermé le lundi.

ZOO DE SKOPJE

1024px-Skopje_ZOO_001Le zoo, situé près du musée d’histoire naturelle et du grand parc de la ville, est plutôt modeste et ne rivalise en rien avec les grands zoos français. On peut toutefois y voir un certain nombre d’animaux différents (ours, tigres, singes, girafes…). L’ensemble est plutôt agréable même si les conditions de vie des animaux ne sont pas forcément idylliques. Des agrandissements et des rénovations sont néanmoins entreprises.

Entrée : 50 denars.

Revenir à la page Visiter.

Découvrir aussi :

Le centre-ville

Le Vieux bazar

Publicités