Tauresium

Justinien

Justinien Ier (mosaïque de Ravenne, Italie).

Tauresium est une ancienne cité antique de la vallée du Vardar, située tout près du village de Taor. Les deux sont à 25 km de Skopje.

Le site occupe une situation stratégique à l’entrée des gorges de Taor, qui forment l’extrémité de la plaine de Skopje. Au delà des gorges, le Vardar se dirige vers le sud en direction de Veles.

Tauresium est connue pour être la ville de naissance de l’empereur Justinien Ier, le souverain byzantin le plus célèbre. Il y est né en 527. Originaire d’un milieu modeste, il a connu un destin hors du commun grâce à un oncle soldat devenu général puis élu empereur. Cet oncle, qui allait mourir sans enfant, l’a adopté. Tauresium a aussi vu naître Théodat, roi des Ostrogoths. Il y est né vers 480. Les origines de Théodat sont obscures : il est le neveu de Théodoric le Grand par sa mère, mais son père est inconnu.

Y aller

Le site est proche d’une gare (Orešani) située sur la ligne entre Skopje et Veles. Plusieurs trains font l’aller-retour chaque jour (voir les horaires en macédonien ici). Le trajet dure environ 20 minutes. Taor est à 500 mètres de la gare, de l’autre côté du Vardar.

En voiture, prendre la route de Veles (pas l’autoroute), traverser le village de Petrovec, puis à la sortie de Ružančino, tourner à droite sur la route de Taor.

Histoire

TauresiumLe site a été découvert au XIXème siècle par l’archéologue anglais Arthur Evans. Celui-ci cherchait les ruines de la ville natale de Justinien et avait remarqué que le nom du village de Taor ressemblait à Tauresium. Des fouilles approfondies n’ont pas eu lieu avant les années 2000.

Ces fouilles ont mis au jour trois couches d’occupation : énéolothique, antique et médiévale.

TauresiumTauresium a commencé à être habité vers 2200 av. JC. Aucune structure énéolithique ou protohistorique n’a été retrouvée, seulement des objets. La période antique n’est pas non plus très documentée. La raison est sans doute le séisme de 518, qui a complètement détruit la ville. Ce séisme est probablement le plus violent que la Macédoine a connu, et il a aussi fait disparaître Scupi.

Après le séisme, la ville est reconstruite, avec un système d’égoût, une basilique et des remparts pour faire face aux invasions slaves et avares. Ces invasions ont finalement raison de la ville, qui est abandonnée à la fin du VIème siècle. Tauresium connaît cependant une brève renaissance vers l’an mil avant de disparaître à nouveau.

Visiter

Le site s’étend sur un peu plus de deux hectares mais seule une partie est visible. On reconnaît une rue principale, une basilique civile avec une mosaïque, des petits thermes et une nécropole. La plupart des éléments visibles datent du VIème siècle.

Retourner sur la page Visiter

Voir aussi :

Scupi

Aqueduc

Monastère de Marko

Torbešija

Publicités